Soirées

JEUDI 24 MAI 20:00

SOIRÉE LIVE CINEMA
PLATEFORME INTERMÉDIA, LA FABRIQUE

UKI & Co
ART OF FAILURE

JEUDI 24 MAI 23:00 – 01:00

BYOB : APPORTER VORTE PROJECTEUR,
Multi – Illumination de Les Nefs Dubigeon

VENDREDI 25 MAI 21:00

SOIRÉE INTERMÉDIA
PLATEFORME INTERMÉDIA, LA FABRIQUE – 5€

Joachim Montessuis
1minute69
Eryck Abecassis
Keith Rowe
François Martig

SAMEDI 26 MAI 22:00

SOIRÉE ELECTRO-NOISE
ATELIERS de BITCHE – RUE DE BITCHE – 5€
Ateliers De Bitche

DRAGONITO
KARKOWSKI
NUH
KOZEMANTIK
STAZMA
HARTISTIK
JOKILLER
DJ AKRAM
DANNY STEVE
DIGITAL SLAVES


SOIRÉE LIVE CINEMA


8_SILENCES – ART OF FAILURE
Concert / Performance

8_Silences propose une expérience sensible d’Internet en diffusant des flux audio qui voyagent et résonnent à travers le web. A l’origine silencieux, ces flux incorporent progressivement une infinité de transformations ou « erreurs » produites pendant leur circulation sur le réseau. Ces altérations sont assimilables à une forme d’érosion causée par l’espace du réseau qui, une fois mises en lumière, permettent différentes représentations mentales d’une potentielle topographie du web.

http://artoffailure.free.fr/


U.K.I. viral performance LIVE CODE LIVE SPAM- Shu Lea Cheang with Nantes Noisers
Tripping with Martin Howse, Xname, The Noiser, Semantik, Dragonito +++

Shu Lea Cheang est née à Taïwan en 1954. C’est une artiste multimédia.
Depuis une dizaine d’années, elle est devenue la figure de proue de cet art. Utilisant des approches pluridisciplinaires, son travail est unique dans le fait de permettre une interaction avec les observateurs. Elle est plus connue pour son approche individuelle du royaume de l’art et de la technologie, une créativité entremêlant questionnement social et méthode artistique.
L’art de Cheang évolue dans des médium tel que des films, des vidéos, des sites Internet, et des interfaces, lesquels explorent « …les stéréotypes ethniques, la nature et l’extravagance des médias populaires, institutionnels – et spécialement gouvernementaux – pouvoir, relations raciales, et politiques sexuelles. » – Shu Lea Cheang


SOIRÉE INTERMÉDIA


REGEN OM – Joachim Montessuis
A/V performance

Action bruitiste de psycho-poésie visuelle régénérative, utilisant PD, IanniX et wiimote.
voix, ordinateur, synthèse, alphabet et flicker entremêlés pour états de conscience modifiés.

www.autopoiese.org


B0DYSC4PES – 1minute69 (collectif)
Performance

La performance B0DYSC4PES, créée et interprétée par Aurélie Dumaret et Emilie Villemagne, mêle intimement expression corporelle et matière audiovisuelle grâce aux techniques de tracking 3D et de mapping vidéo. Explorant l’étendue d’une écriture interactive gestuelle et corporelle, B0DYSC4PES propose au spectateur de sortir des schémas habituels de la perception du corps et de s’interroger sur la construction culturelle de l’individu et de l’identité.

http://1minute69.com/


Noisindia #12 – Eryck Abecassis
Performance

Noisindia # est né en Inde, durant un voyage de recherche sur les ship-breakers pour préparer une tragédie musicale sur la création/usage/destruction. Il utilise une partie des matériaux captés en Inde et dans les ships recycling yards comme une empreinte. Constante transformation des flux sonores et visuels, non une musique de film mais un film qui sert la musique, tournage et montage dans une énergie musicale vivante.


Veils - Keith Rowe
Performance

The Horror of individual existence.
Rowe est un peintre qui applique directement les méthodes d’écritures, issues des arts plastiques, à la guitare électrique, il ressemble à un chirurgien opérant sur un patient. Il a travaillé avec les compositeurs Christian Wolff, Cornelius Cardew, Ben Patterson, et il est membre du Scratch Orchestra, AMM, et la Merce Cunningham Dance company.


Laptop électronics ‐ François Martig

François Martig crée des performances sonores et musicales en lien avec les paysages sonores, la phonographie, l’électroacoustique et la musique Noise. Martig travaille aussi comme ingénieur du son pour le cinéma, il a collaboré avec de nombreux artistes sonores comme Els Viaene, Philippe Petitgenet, Aymeric de Tapol et Mattin.


SOIRÉE ELECTRO-NOISE


NUH (Live)
Concert

Performance à base de laptop et de microphone, issue de la scène breakcore – industriel – speedcore de Grande-Bretagne le producteur NUH combine une pagaille électronique et une énergie abrasive.

http://soundcloud.com/dj_nuh


Digital Slaves
vidéastes nantais

Dispositif de Vjing Groupe d’artistes -vidéastes nantais, ils travaillent le mapping et l’art vidéo in situ depuis plusieurs années. Pour la soirée Electronoise du festival electropixel ils proposent un dispositif de trois écran synchroniser sur le son des musiciens créant ainsi un environnement immersif et interactif.

http://www.digital-slaves.com/


Stazma
Concert

Julien Guillot a participé à des raves fracassantes dans toute l’Europe depuis sa première sortie sur Peace Off en 2008 et ne montre aucun signe de ralentissement. Julien nous livre un son de rave, gabber, jungle et dub dans une production moderne, qui semble synonyme de français ces jours-ci.

http://www.myspace.com/stazma


Confusion is progress – Zbigniew Karkowski
concert

Né à Cracovie (Pologne) en 1958. Il vit à Tokyo (Japon) depuis 1994.
Ancien élève de Iannis Xenakis, il se produit professionnellement depuis les années 1980 dans le cadre des musiques contemporaines, industrielle, noise ou expérimentale. Ses travaux ont été présentés dans plus de 30 pays en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et au Japon. Il a collaboré avec de très nombreux artistes, dont Blixa Bargeld (The Execution Of Precious Memories en 1995), Merzbow (sous le nom MAZK, depuis 1999), Kasper T. Toeplitz (sous le nom Le Dépeupleur, depuis 1999), ou dans le groupe Sensorband (avec Atau Tanaka et Edwin van der Heide).

http://www.myspace.com/zbigniewkarkowski


Danny Steve

Danny Steve naît dans les années 90 aux Beaux-Arts de Nantes. D’abord enfant de la cyberculture et de l’underground, Danny passe son adolescence entre les scènes électro et l’océan, et atteint l’âge de raison avec une solide culture du divertissement. Danny Steve joue la schizophrénie et multiplie les expérimentations graphiques et narratives.

http://www.dannysteve.org


NO-POP – JOKILLER
pirate speedcore pop hacking noise

Jokiller n’est pas un serial killer anglais. C’est un pirate du bruit. NO-POP est une performance speedcore noise où de la musique commerciale pop sera détournée (hacker) de sa fonction première, divertir et faire plaisir au consommateur, pour être accéléré à plus de 900 bpm, saturé, transformé en musique 3 bits et maltraité dans un mash up des plus anti-divertissement qu’il soit!
Il n’y aura aucun respect pour les artistes, aucun respect pour leur enregistrement ou leurs droits!

Jokiller est un terroriste sonore qui peut autant osciller dans du hip hop punk poétique que du speedcore le plus sale ou du détournement musical le plus audieux! Il n’a pas d’origine, ne vit nulle part, et n’a pas de direction. Il est simplement là comme une source énergie prête à tout brûler sur son passage.

http://www.myspace.com/jokillernoise/


babolina – koz et semantik
babolina est le nouveau projet de live breakcore/exp de koz et semantik, un retour au source décapant pour les 2 fondateurs du sound-system Arythmetik, croisant rythme hybride alliant breakbeat et bass hardcore, sur des mélodies et nappes réalisées en direct sur des instruments inventés.

http://apo33.info/semantik/
http://www.livescape.be/


Bad boys ain’t no good – Dragonito
Concert / Performance
Good boys ain’t no fun.
Ne connaissant pas de frontière culturelle qui ne puisse être franchie et considérant que chaque personne qu’il croise peut lui apporter quelque chose en terme d’apprentissage, d’expériences partagées, les musiques produites par Dragonito sont le reflet de son expérience enrichie de celle des autres.

http://soundcloud.com/papycambia


Hardt Tistik

Hardt Tistik est originaire de la banlieue parisienne où il découvrit le mix et ses premières platines,il fut ensuite bousculé par le phénomène Techno underground et s’investit dans plusieurs associations pour défendre la free où il y jouera pendant presque 8 ans. Depuis un peu plus d’un an il compose seul et s?exprime avec plusieurs mélanges électroniques tels que la Drum n? Bass, le Trip Hop et les musiques expérimentales. Toujours à la recherche de sonorités nouvelles, il proposera un nouveau live Breakcore expérimental à retourner le dancefloor.

http://www.myspace.com/hardtistik



 


Laisser un commentaire